Malfaçon gros oeuvre

Qu’appelle-t-on gros oeuvre ?

On appelle gros œuvre l’ensemble des ouvrages d’un bâtiment qui constituent son ossature, et garantissent ainsi sa solidité. Les fondations, le soubassement, la charpente, le toit, les menuiseries extérieures, l’assainissement et l’élévation des murs appartiennent à la catégorie du gros oeuvre. L’ossature est, en règle générale, en béton armé. Mais elle peut être, pour une structure plus légère, en parpaings, en bois, en paille, en terre battue, ou en briques en terre cuite.

Quelles sont les malfaçons touchant le gros oeuvre ?

Les malfaçons de la construction touchant le gros œuvre, constituent un facteur aggravant des fissures : fondations insuffisantes ou absentes, absence de joint de dilatation entre deux ouvrages, absence de chaînages ou raidisseurs dans les murs, etc. Ces fissures menacent l’intégrité de la construction.

Malfaçon au niveau du gros oeuvre : réceptionnez un devis par mail pour une expertise bâtiment

Expert maison devis







CAPTCHA image


[ * = Champs obligatoires. ]

Exemples d’interventions pour des malfaçons au niveau du gros oeuvre