Murs en briques : les principaux défauts observés

De nombreux défauts sont observables sur les murs en briques : dégradation du matériau, efflorescences, fissuration ou encore infiltration d’eau. La brique est un matériau de construction ancien mais encore très courant, notamment dans les régions géographiques où le sous-sol contient de l’argile. Défauts et pathologies ne l’épargnent cependant pas.

murs brique défauts

La brique pour construire les maisons, de nouveau à la mode

Moins populaire à partir des années 1950 – alors qu’il était indispensable de construire vite et de manière économique – la brique avait été remplacée par le béton, les parpaings et le ciment. Mais ce matériau traditionnel fait aujourd’hui son retour dans la construction de maisons individuelles. La brique a de nombreuses qualités, notamment son pouvoir élevé d’isolation thermique et phonique ainsi que la bonne protection qu’elle offre contre l’humidité, garantissant une bonne qualité de vie au sein de l’habitation.

Les différents types de briques pour la construction de maisons

A côté des briques classiques à alvéoles non décalées, on trouve des briques creuses, dont il existe deux formes : celles pour un mur en façade doublé par complexe isolant coté intérieur et celles pour un mur de façade dit Monomur. Il existe également des briques pleines ou perforées, généralement utilisées lorsque l’objectif est de les laisser apparaître sur l’ouvrage. La norme NF DTU 20.1 peut être utilement consultée quant à la pose des briques ; de même, il est généralement intéressant de contacter un expert bâtiment indépendant en cas de problèmes observés.

Les efflorescences sur les murs en briques

On appelle efflorescence les taches blanches observables à la surface des murs de maçonnerie. Elle ne doit pas être confondue avec le salpêtre, un phénomène tout à fait différent. Elles ont la forme de nuages et apparaissent sur les murs en briques. Elles sont constituées de dépôts de sels solubles dans l’eau qui se cristallisent à la surface de la paroi en séchant. Elles sont la conséquence d’une mauvaise qualité de briques ou d’un défaut au niveau de l’étanchéité des joints de mortier. La plupart du temps inoffensives, elles peuvent parfois résulter de problèmes plus graves.

Murs en briques et infiltrations d’eau

Les façades en briques apparentes et tout particulièrement les plus anciennes sont la cause de nombreux sinistres dus aux infiltrations d’eau, et ce, en raison d’erreurs d’exécution au niveau des joints : celui-ci adhère mal à la brique, ce qui suscite des défauts d’étanchéité lorsque les joints sont réalisés grossièrement. Le mur peut alors se dégrader et des problèmes d’humidité peuvent apparaître à l’intérieur du logement, tels que des moisissures.

Les dégradations d’un mur en briques

Si les briques ont été insuffisamment cuites, un risque de gélivité du matériau peut se produire. Les briques sont alors endommagés en cas de gel, et peuvent dans certains cas se disloquer. Une paroi entière du mur en briques non-conforme peut même s’arracher. Heureusement, avec les nouvelles briques produites, on constate moins de défauts de cuisson, mais il est important de toujours rester vigilant, notamment lors de rénovations, si l’artisan recycle d’anciennes briques.